EnR et bâtiment

L'intégration des énergies renouvelable au bâtiment et au quartier

Le bâtiment est le secteur le plus consommateur d’énergie en France et un des plus carbonés. C’est également le secteur le plus facile à décarboner entièrement aujourd’hui avec les technologies actuelles, en baissant la consommation d’énergie et en fournissant les faibles besoins restant par des énergies renouvelables. Aujourd’hui des objectifs ont été fixés, la loi de transition énergétique de 2015 prévoit un parc résidentiel entièrement de niveau BBC (bâtiment basse consommation) en 2050, en commençant par une rénovation énergétique de tous les logements de catégorie F et G d’ici 2025.

Chiffres clés

45 %

Part de l’énergie consommée en France par les bâtiments

23 %

de la consommation d’énergie dans le secteur résidentiel/tertiaire est d’origine renouvelable (thermique et électrique)

 

Les enjeux

  • Généraliser le bâtiment à énergie positive dans la construction neuve
  • Rénover l’ensemble du parc résidentiel/tertiaire vers un niveau bâtiment basse consommation (BBC)

 

 

Les propositions du SER

1

Fixer des objectifs de performance ambitieux pour les bâtiments neufs

Le label BEPOS d’Effinergie mis en place en 2013, et le niveau E3 des labels énergie-carbone ont définis un cadre de performance pour les bâtiments à énergie positive. Il est nécessaire que la future réglementation RE2020 des bâtiments neufs s’en inspire pour définir une performance des futures bâtiments neufs qui auront une durée de vie d’au moins 50 ans. Les bâtiments construits aujourd’hui, sont ceux qui seront toujours utilisés lorsqu’il sera nécessaire de respecter l’objectif de neutralité carbone en 2050.

2

Planifier à travers les réglementations et les lois la rénovation du parc résidentiel et tertiaire français pour atteindre un niveau basse consommation d’ici à 2050

Aujourd’hui des objectifs ont été fixés, la loi de transition énergétique de 2015 prévoit un parc résidentiel entièrement de niveau BBC (bâtiment basse consommation) en 2050, en commençant par une rénovation énergétique de tous les logements de catégorie F et G d’ici 2025.
Il faut désormais mettre des moyens devant ces objectifs en rendant plus exigeante la réglementation thermique des bâtiments existants.

3

Simplifier le dispositif d’aide à la rénovation pour les particuliers

Le nouveau dispositif de Prime/CITE a considérablement complexifié le dispositif tout en permettant d’apporter une aide plus élevée aux habitants les plus précaires. Il faudrait que le dispositif d’aide couvre a minima toutes les catégories de la population, et réintègre les déciles 9 et 10 pour les inciter à des travaux mettant en œuvre des énergies renouvelables. Rappelons que ces déciles qui représentent 20% de la population sont responsables de 50% des travaux aidés par le CITE en 2019.

 

 

Commission énergies renouvelables et bâtiment

Président de commission : Damien MATHON, Poujoulat

Permanent référent du SER

Axel RICHARD
Chargé de mission énergies renouvelables et bâtiment

 

 

Événement à venir

21 > 23 mars 2023

EUREXPO Lyon

Salon BePOSITIVE 2023

Rendez-vous du 21 au 23 mars 2023 sur BePOSITIVE, salon français dédié exclusivement aux enjeux et aux solutions de la transition énergétique.

En savoir plus